Mai 2006 …

Parapente à Barcelonnette …

Parapente à Barcelonnette …


Le 08 Avril dernier, j’ai rencontré Georges par l’intermédiaire de Claudine ! Architecte urbaniste à la Courly, fan de sport, il m’a proposé de m’inscrire au club de voile de la Courly (Ascul) à Meyzieux. Qu’à cela ne tienne. Nous y sommes allés. Visite du Grand Large (plan d’eau proche de Meyzieux). Georges me propose un tour de catamaran (Dart). Ok, c’est parti ! Vent, soleil… un régal Juste avant de toucher terre Georges m’indique que maintenant “On vol” ! Je lui ai indiqué qu’à mon âge, je ne souhaitais pas devenir délinquant !?! Non non, on vole en l’air ! Un bout de tissu, quelques fils, tu t’attaches et hop ! C’est d’enfer. Appelles Matthieu à Barcelonnette, c’est le meilleur.

Quelques jours ont passé.

Mardi 18 avril, j’appelle Matthieu, vers 22H, espérant qu’il sera couché ! Pas de pot, il rentrait à Barcelonnette… Ok, je vous attends Lundi à 9h devant l’école, vous serez 2 ! Ben … heu … c’est à dire que … Non non, pas de souci, à Lundi !! Oulala ! Il a fallu trouver un endroit où se loger (L’Establoun – Gîte d’hôtes )- situé dans le quartier “Les Allemands” fera l’affaire.

Dimanche 23/04 – 15h – Départ pour Barcelonnette !

Lundi 24/04 – 9h00 – Bonjour, Bernard je suppose … nous étions 2 ! Arrive l’autre stagiaire, un autre Mathieu ( 1 “t” pour lui ) est le fils du Président de la Fédération Française de Vole Libre … excusez du peu ! Chacun sa voile, direction le joil champ vert derrière l’école. Légère pente, 60 mètres de dénivelé…. D’abord on monte avec sa voile sur le dos.

Lundi 24/04 – 9h30 – “Bon, alors, ce sport est dangereux, et peut être fatal, sauf si vous faites ce qu’il faut pour que tout se passe bien !” … une entrée en matière comme j’aime bien. Claire et précise. …

Lundi 24/04 -12h00 – Plutôt fatigués de monter et de descendre (mais surtout de monter) la pente-école les deux lascars. Grosse chaleur, préparer la voile, vérifier toutes les suspentes, les freins… on installe la sellette : cuissarde, cuissarde, ventrale, points d’ancrage (ce sont les points d’attache à la voile. Si on se trompe elle part sans vous !) On descend … on monte … on descend … on monte … on descend … on monte … on descend … on monte … mais déjà quelques sensations sympas … Matthieu ne nous apprend pas à voler, mais il nous transmet sa passion ! incroyable motivation pour nous. Stricte, efficace et en plus ça donne envie de remonter.

Mardi 25/04 – 8h30 – Ca va ? Bon, ben on y va ! Cette fois on part du haut de la pente-école (environ 100m de dénivelé). Première tentative… préparer la voile, vérifier toutes les suspentes, les freins… on installe la sellette : cuissarde, cuissarde, ventrale, points d’ancrage et c’est parti ! youp ça part ! et je fais quoi moi, là ! Magique ! je vole, si si je vole ! Les fois suivantes ça n’a pas toujours décollé. Il fallait même savoir s’arrêter rapidement pour ne pas se planter… sécurité oblige ! Mais déjà, là, quelques “beaux vols au-dessus de ce champ, jusqu’en bas. MAGIQUE je vous dis !

Mardi 25/04 – 12h30 – Nous avons remonté 8 fois le champ ( 8*100 = 800 mètres de dénivelé quand même !!). Fatigués les lascars.

Mardi 25/04 – 14h00 – Matthieu m’avait proposé de revenir l’après-midi si je voulais pour m’entraîner sur la partie basse de la pente-école… 2 heures à monter et descendre…préparer la voile, vérifier toutes les suspentes, les freins… on installe la sellette : cuissarde, cuissarde, ventrale, points d’ancrage… quelques vols courts … Maaaaaaaaaaaaaaagique ! mais fatigué le gars !

Mercredi 26/04 – 8h30 – Ca va ? Bon, ben on y va … Chacun sa voile, on monte dans le Toyota, direction la haut, au point d’envol dit “Le point de vue”. Et croyez moi si vous voudrez, mais c’est un beau point de vue sur Barcelonnette qui culmine à 1612 m. Les maisons en bas sont pas bien grosses. Premier essai, préparer la voile, vérifier toutes les suspentes, les freins… on installe la sellette : cuissarde, cuissarde, ventrale, points d’ancrage … Mathieu part sans encombre et décolle facile ! impressionnant. Premier essai, préparer la voile, vérifier toutes les suspentes, les freins… on installe la sellette : cuissarde, cuissarde, ventrale, points d’ancrage … Bernard se viande ! Pourtant il est “interdit” de tomber ! Enchaînement de petites erreurs… le mollet droit a morflé et va falloir trouver un nouveau djean ! Pas grave, on essaie encore … préparer la voile, vérifier toutes les suspentes, les freins… on installe la sellette : cuissarde, cuissarde, ventrale, points d’ancrage. Après 2 tentatives, c’est parti ! Mama mia ! Moineaux tenez-vous bien j’arrive ! Magique, super, quelle vue ! Bon, mais c’est pas le tout de voler, mais il est où l’atéro (le petit champ pour l’atterrissage) ha oui, la-bas, en bas tout petit…. tout droit… tout doucement… seul le bruit du vent dans les oreilles… pas tirer fort sur les freins pour pas tomber … Atterrissage … tranquille, quelques pas et hop ! faut déjà plier la voile. Du début à la fin, Matthieu puis Jean Michel nous guident avec une radio qui nous pend autour du cou.

Mercredi 26/04 – 10h00 – Nouveau vol ! C’est vraiment génial comme sensations ! La vue, le silence du vent, les mouvements de la sellette … houha ! Plus détendue que la première fois, l’atéro est toujours au même endroit, mais le vent a forci…

Jeudi 27/04 et Vendredi 28/04 – 8h30 – Encore deux vols par jour. Mathieu est toujours parti facile ! Pour moi toujours 2 ou 3 tentatives … sauf au dernier vol … autonomie quasi complète. Silence radio … Vraiment génial.

Lundi 01/05 – Un peu de repos bien mérité. Passé aux urgences pour montrer le mollet. Après 2H30 d’attente, tant pis je quitte l’hopital. Personne aux urgences… les infirmières et les médecins doivent discuter (on les entend rire derrière la porte).

On verra bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.